Suivez Bonesha fm En Direct

Suivez Bonesha fm En Direct

Une lettre sous forme de mise en garde au président du parti CNL

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Le ministère de l’Intérieur a adressé ce mercredi 17 janvier 2024 une correspondance sous forme de mise en garde au président du parti CNL. Elle porte pour objet la coalition/association de la représentation légale du CNL avec les organisations terroristes.

Le ministre Martin Niteretse demande à Agathon Rwasa, président et représentant légal du CNL, de répondre à toutes les conséquences découlant de cette association. La correspondance lui rappelle qu’en date du 2 janvier 2024, l’honorable Léonce Ngendakumana a adressé une correspondance à différents chefs d’État des pays membres de la Communauté est-africaine et de certains autres pays ainsi qu’aux représentants de certaines organisations internationales.

« Il se réclamait comme émissaire d’une organisation dénommée Cadre d’action pour la réhabilitation de l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi », poursuit le ministère chargé de l’intérieur. Il mentionne également que cette correspondance dont le concepteur est Léonce Ngendakumana est accompagnée d’une élite des forces politiques engagées dans le cadre d’action pour la réhabilitation de l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi, dont le parti CNL.

Le ministère conclut en mettant en garde le parti CNL et sa représentation légale qui doivent répondre des conséquences qui découlent de cette coalition « avec les terroristes regroupés au sein de cette organisation illégale conformément à la loi. »

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Pocket
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *