Suivez Bonesha fm En Direct

Suivez Bonesha fm En Direct

UB/Campus Mutanga: L’entretien des bâtiments laisse à désirer

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Au campus de Mutanga de l’Université du Burundi(UB), certains bâtiments sont menacés de destruction. D’autres n’ont plus de fenêtres ou de portes ou sont en très mauvais état. Les étudiants qui y sont logés sont inquiets.

C’est surtout dans les tropes. Les herbes sauvages ne sont pas coupées et rendent le lieu qui loge les futurs cadres désagréables à voir.  Certains sanitaires ne fonctionnent plus. Leurs entrées sont barricadées par des branches d’arbres pour montrer qu’ils ne sont plus utilisables.  Les ruelles qui relient les pavillons sont remplis de boues tandis certaines chambres sont fermées. D’autres n’ont plus de portes et ressemblent à des espaces destinés aux jets de déchets.   Certains corridors sont inondés par l’eau   des tuyaux cassés. En tout cas, les étudiants ne peuvent pas être tranquilles en périodes froides ou de pluie.

Pour les étudiants, Cette situation cause beaucoup de pertes au pays et à eux même.  « Si les bâtiments étaient bien entretenus et réhabilités, l’université pourrait accueillir plus d’étudiants et les conditions de vie seraient meilleures », ont commenté des étudiants au campus Mutanga.

Le retard du prêt-bourse aggrave la situation

Ils indiquent que la vie qu’il mène au campus fait qu’ils enregistrent un taux de réussite moins satisfaisant à cause de leur situation précaire.

En plus du mauvais logement, ils confient qu’ils trouvent difficilement de quoi mettre sous la dent suite aux retards répétitifs du prêt-bourse.

Pour eux, cela fait que les futurs étudiants ne soient plus attirés par l’Université du Burundi.

Cette dernière avait lancé un appel à l’inscription pour l’année académique 2023-2024, il y a quelque semaine.  Néanmoins, l’engouement n’a pas été satisfaisant. Elle a dû relancer l’appel pour une seconde fois après avoir revu à la baisse la note d’accès exigée. Pour l’année académique précédente, au moins trois revus à la baisse de la note exigée ont été effectués en vue d’atteindre le nombre d’étudiants souhaité.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Pocket
WhatsApp