Suivez Bonesha fm En Direct

Suivez Bonesha fm En Direct

Président Ndayishimiye : « Les premiers perturbateurs de l’Unité nationale sont les colonisateurs »

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Ce 5 février 2024, le Burundi a célébré 33 ans d’anniversaire de la Charte de l’unité nationale. Les cérémonies se sont déroulées à Gitega et rehaussées par le président de la République du Burundi. Dans son discours, il a précisé que l’unité nationale a été perturbée en premier lieu par les colonisateurs.

« Les abeilles sont dispersées par des personnes venant de l’extérieur », a comparé le président Evariste Ndayishimiye. Il a rappelé que depuis longtemps, les Burundais vivaient en harmonie avant que les étrangers arrivent et « nous dispersent et nous arrachent la citoyenneté en nous dissociant, en nous taxant de hutu, de tutsi, de twa. » « Ce qui nous a poussés à nous regarder en chien de faïence. » Autre chose, a-t-il commenté, les Burundais se sont entretués et ont versé du sang de leurs compatriotes après l’indépendance. « Certains ont fui le pays, les crises ont terni l’image du Burundi. »

Ndayishime fait remarquer néanmoins que l’unité du Burundais n’est pas complètement disparue, car le pays avait des valeurs de l’unité profondes. Et de plaider pour l’abandon des discriminations dans le pays, surtout que les Burundais ont tous été touchés par des crises. « Nous avons tous besoin de rompre avec les discriminations, de bâtir notre patrie sans arrière-pensée, sans aucune discrimination pour un pays de paix », a déclaré le président de la République.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Pocket
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *