Suivez Bonesha fm En Direct

Suivez Bonesha fm En Direct

Le CNC déplore des médias autorisés qui n’ont jamais exercé

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Ce mercredi 25 janvier 2024, à l’occasion d’une assemblée plénière ordinaire du Conseil national de la communication, sa présidente indique que parmi les nombreux médias qui ont été créés, il y en a qui n’ont jamais fonctionné faute de moyens. Elle leur propose de réunir les moyens pour avoir de la force.

« Aujourd’hui, on compte plus de 300 organes de presse, malheureusement peu viables pour certains.Il y en a qui ont même cessé de travailler, travaillent au ralenti ou reçoivent des autorisations d’exploitation sans pouvoir démarrer leurs activités », a affirmé Vestine Nahimana, patronne du Conseil national de la communication (CNC). Elle constate un élan quasi spectaculaire de création des médias, mais sans pouvoir démarrer effectivement les activités faute de moyens. La question qui se pose, observe la patronne du CNC, est de savoir s’il ne serait pas bénéfique que les différents prometteurs se mettent ensemble et créent des organes de presse forts, fiables. « De toutes les façons, la question mérite une profonde réflexion. »

Et de regretter de plus qu’il y a encore des gens qui prétendent être des journalistes introduisant les plateformes de dissémination d’informations en ligne sous forme de journaux. D’après elle, cela a des conséquences, car ces plateformes deviennent vite des espaces qui semblent permettre des fake news et des messages de haine. Pour couper court à ces médias qui travaillent dans l’illégalité, a-t-elle indiqué, le Conseil national de la Communication leur conseille d’induire des demandes d’autorisation afin qu’ils puissent exercer dans la transparence.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Pocket
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *