Réouverture du port de Rumonge : Une lueur d’espoir accompagnée d’inquiétudes.

0
167

Le port de Rumonge a repris ses activités ce lundi 10 janvier après deux ans de fermeture. Les usagers et les riverains de ce port se disent satisfaites de cette réouverture. Pourtant, certains habitants de Rumonge demandent le renforcement des mesures barrières sur ce port. Et les propriétaires des embarcations demandent la suppression des redevances qui leurs sont imposés par l’autorité maritime, portuaire et ferroviaire.

Au port de Rumonge, il est 9h. Des centaines de gens sont massés à l’entrée de ce port. Interrogés, ces derniers affirment attendre d’acheter différents produits apportés par quatre bateaux accostés là-bas. Selon eux, ces bateaux contiennent du ciment, des fers à béton et d’autres produits.  Ils témoignent que depuis la fermeture de cette frontière, certains produits de première nécessité et le matériel de construction venus de la Tanzanie et de la Zambie ont cessé d’entrer dans le pays. Et ce a pour conséquence directe la réduction de bien-être de la population.

Pour eux, l’espoir est grand que le riz, les haricots et le maïs tanzaniens et le ciment dangote et les fers vont bientôt débarquer à ce port.

Ils espèrent que le fonctionnement de ce port aura pour effet la réduction des prix des denrées alimentaires et du matériel de construction.

Pourtant, ces habitants affirment craindre la propagation qui pourrait s’ensuivre.  Ils demandent aux organes habilités de veiller au respect des mesures barrières.

Dans sa visite de ce lundi 10 janvier à ce port, commissaire de police Maurice Mbonimpa, chargé de la police des migrations, a ordonné d’accueillir les burundais en provenance de la République démocratique du Congo même s’ils sont dépourvus de documents de voyage. Il a intimé l’ordre aux personnes opérant à cette frontière de bien d’accueillir les passagers.

Qu’en est-il des mesures barrières ?

Consolateur Nitunga gouverneur de la province Rumonge

Le gouverneur de Rumonge indique qu’un hôtel pour accueillir les passagers testés positifs au coronavirus est réservé. Et cela dans le but de leur faciliter le confinement.

Selon les passagers rencontrés au port de Rumonge, une vingtaine de burundais et congolais est accueillie à cette frontière ce matin même. Quatre d’entre eux ont été testés positifs sur-le-champ à la covid-19, selon ces mêmes passagers.

Retour des congolais à Rumonge

Contactés, certains congolais n’y vont pas par quatre-chemins :« Nous sommes prêts à venir nombreux à Rumonge pour acheter les produits manufacturés ». Ces congolais font savoir qu’ils achètent en général à Rumonge  les médicaments, le matériel de construction, des habits, etc.

Pourtant, les propriétaires des embarcations ne décolèrent pas. Ces derniers se lamentent comme quoi les redevances imposées par l’autorité maritime, portuaire et ferroviaire sont exorbitantes. D’après un pêcheur, une petite pirogue transporteurs de plus de 10 tonnes doivent verser 160 dollar américain comme redevances au compte de cette autorité.

Même son de cloche chez d’autres propriétaires. Ils demandent la revue à la baisse de ces redevances pour les petites embarcations.

Il faut savoir que le port de Rumonge a été fermée en 2019 pour contrer la propagation du coronavirus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here