Kirundo: Le manque de carburant devient préoccupant

0
297

Depuis près d’une semaine, la province de Kirundo souffre d’une insuffisance de carburant. Selon le chauffeur de taxi interrogé, la spéculation des pompistes et le faible niveau des stocks d’approvisionnement sont à l’origine de cette derrnière. Ce qui a pour conséquence la hausse des prix d’autres biens consécutifs à celle des tickets.

“Ici, le manque de carburant devient une question casse-tête. En plus d’insuffisance de station-service, le manque de carburant se fait sentir”, témoigne sous anonymat, un chauffeur de taxi rencontré sur la station-service de Kabande au chef-lieu de la province de Kirundo. Il fait savoir que le manque de carburant n’est pas nouveau dans sa province.

” Nous pouvons passer une semaine sans que la moindre goutte d’essence ne sorte d’une pompe, ce qui perturbe notre métier”, a-t-il indiqué. Et de renchérir : ” Suite aux spéculations, le prix d’un litre d’essence arrive à 6 mille BIF. Et cela nous a poussés à revoir en hausse le ticket”.
Comme il en témoigne, tous les pompes à mazout sont à sec depuis environ deux semaines.
Ce chauffeur affirme que, consécutivement à ce manque d’essence et de mazout, le nombre de passagers se réduit en peau de chagrin.

Il indique également que ce manque de carburant qui s’observe dans sa province et dans d’autres provinces du nord a entraîné la hausse des prix d’autres biens.
Il demande aux autorités provinciales de veiller à ce que le carburant arrive à destination et d’interdire la vente du carburant dans des bidons.

Albert Hatungimana, gouverneur de Kirundo, affirme être au courant de ce problème. Il fait savoir néanmoins qu’il y a des personnes autorisées à acheter le carburant dans un bidon compte tenu de leurs activités. Il met en garde les spéculateurs qu’une fois attrapés, ils seront punis conformément à la loi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here